Partager

A

ABADIS ou ABADIE V. Trépe.
ABAT-RELUIT Cette expression désigne la visière placée sur la casquette des vieillards ou des gens faibles de la vue pour adoucir l’intensité de la lumière (Argot des voleurs).
ABATIS Les pieds ou les mains. Dans le peuple, on dit d’un individu mal conformé : Il a des abatis canailles, ou encore il a des abatis à la manque. Quand deux hommes se battent, la foule dit du plus faible : il peut numéroter ses abatis (Argot du peuple).
ABATTAGE (En recevoir un) être grondé à en être abattu. Equivalent à recevoir un gras, un suif, en un mot à être enlevé (Argot du peuple).
ABATTAGE (en avoir) être grand, fort, d’une taille à dominer. Il a de l’abattage, il peut frapper fort (Argot du peuple).
ABATTOIR Lieu où l’on abat les animaux ; les prisonniers ont donné ce non au cachot des condamnés à mort (Argot des voleurs).
ABATTRE Travailler en stakhanoviste. Abattre veut dire faire beaucoup d’ouvrage. C’est un ouvrier habile, il en abat en un jour plus que ses compagnons en une semaine (Argot du peuple).
ABBAYE DE CINQ PIERRES Les cinq dalles de granit placées devant la Roquette, sur lesquelles on monte l’échafaud. Lacenaire dédia ces strophes à ces cinq dalles :
Oh ! je vous connais bien, dalles qui faites place
Aux quatre pieds de l’échafaud.
Dalles de pierres blanches où ne reste plus trace
Du sang versé par le bourreau. [...]