Partager

PARTIE I
VOYAGE À LILLIPUT

Chapitre I

Mon père avait une petite propriété dans le comté de Nottingham. J’étais le troisième de cinq fils. A l’âge de quatorze ans, on m’envoya à Emmanuel College, à Cambridge. J’y restai trois ans et m’y appliquai strictement à l’étude. Mais, bien que la pension qui m’était allouée fût très médiocre, mon entretien était une charge trop lourde pour une petite fortune, et je fus placé comme élève chez M. James Bates, éminent chirurgien de Londres, avec lequel je demeurai quatre ans. Mon père m’envoyait de temps en temps de petites sommes d’argent, que j’employais à apprendre la navigation et les autres branches des mathématiques utiles à ceux qui ont l’intention de voyager ; car j’avais toujours cru que ce serait, à un temps ou à l’autre, ma destinée de le faire. Lorsque je quittai M. Bates, je retournai vers mon père. Là, avec son aide et celui de mon oncle John et de quelques autres parents, je réunis quarante livres sterling, avec promesse d’une pension de trente livres pour mon entretien à Leyde. J’étudiai pendant deux ans et sept mois la médecine dans cette ville, sachant que cela serait utile dans de longs voyages.
Peu après mon retour de Leyde, mon bon maître M. Bates me fit nommer chirurgien sur l’Hirondelle, commandée par le capitaine de frégate Abraham Pannell. Je restai avec lui trois ans et demi, et fis un voyage ou deux dans le Levant et d’autres contrées. Quand je revins, je résolus de m’établir à Londres. M. Bates, mon maître, m’y encourageait, et il me recommanda à plusieurs malades. [...]