Gazette n°202
lundi 14 juin 2021
sponsorisée par la logorrhée
QUI ÇA ?

Il y a des personnages fort célèbres dans leur région et totalement ignorés ailleurs. C’est le cas évident de Nicolas Rolin, chancelier du Duc de Bourgogne au XVe siècle, dont la première biographie : “Étude historique sur le chancelier Rolin et sur sa famille” a été rééditée pour lui rendre justice.
Mais il faut narrer comment cela fut possible ! Ça vaut le détour.
— C’était un mardi, je m’en souviens parce que mercredi j’étais occupé à autre chose de moins intellectuel. En effet, je devais absolument tondre la pelouse. Oui ! J’ai par-derrière chez moi un grand jardin fait d’une belle pelouse. Bon, quand j’écris “pelouse”, c’est plutôt de l’herbe. Mais attention, pas de l’herbe qu’on fume ! D’ailleurs j’ai arrêté de fumer. Sissi, ça fait plus de deux mois que j’ai enfin réussi. Au bout de plus de quarante ans. Aaaah ! J’étais jeune alors et inconscient lorsque j’ai pris ma première taffe. J’aurais dû me casser une jambe. Mais voilà, je ne me suis jamais cassé une jambe, même aux sports d’hiver quand j’y allais avec mes parents et mon frère et mes sœurs. Je suis le dernier de ma fratrie, un “bébé Ogino”, ce grand gynécologue japonais qui s’est bien planté ! Et finalement heureusement, car je sais que je suis le fruit d’un plaisir sexuel. Les jeunes de maintenant peuvent avoir du mal à comprendre qu’à une époque les parents ne copulaient que pour une progéniture, en tout cas les miens, qui suivaient ainsi leur éducation atavique judéo-chrétienne. Moi je ne crois plus en dieu... un truc inutile.
— Euuuh... Denis ?
— Oui ?
— Nicolas Rolin ?
— Qui ça ?

Épinac, le 14 juin 2021

Partager