Gazette n°203
mercredi 16 juin 2021
sponsorisée par l’inspiration
L’ORIGINE D’UN CONTE

La littérature est remplie de contes qui ont bercé notre jeunesse ; “Les trois messes basses” d’Alphonse Daudet en fait partie.
J’ai récemment découvert dans quelles conditions Daudet a écrit son célèbre conte. C’est monsieur P., qui a désiré rester anonyme, qui m’a tout raconté. Il tient l’histoire de la sœur du fils d’un ami de la mère de son confesseur, c’est vous dire l’intérêt de la source.
Veille de Noël,
23 décembre 1874
Mont Ventoux
Il fait nuit lorsque le soleil s’est échappé à l’ouest. “Monsieur Alphonse”, comme on l’appelle déjà dans cette aubergerie sise au sommet du célèbre mont[1] : “L’hostellerie du bonheur éternel”, revient de sa promenade avec Gisèle, sa chèvre adoptive.
— Oh salug môssieur Alphooonse[2] dit joyeusement Nicolas Tartaron[3], le patron de l’estaminet proéminent.
— Bonsoir cher ami, quand est-ce qu’on mange ?[4]
Le directeur des ressources alimentaires, George Nuage rouge avec des éclairs[5], intervient alors pour dire :
— On ne mange pas ce soir.
— Et pourquoi ?
— En hommage à mes frères qui se battent en Oklahoma[6].
— Tu n’aimes pas la guerre ? demande très ingénument monsieur Alphonse.
— Non ! Surtout à Noël : À bas la guerre !
Alphonse Daudet se figea. Il prit son menton dans sa main ou plutôt mit sa main à son menton ; geste que font les grands penseurs lorsqu’une idée traverse leur esprit : Tycho Brahe, Isaac Newton[7], la Mère Denis en ont fait l’expérience.
“À bas la guerre... de Noël” se mit-il à penser... “À bas guère à Noël”... son esprit se mit en roue libre : “Bal à guerre de Noël”... “Dinde de Noël en guerre”... “Guère de Dinde en bas à Noël”... “À bas la Dinde de guerre à Noël”... “Don de dinde à la guerre de Noël”... “Dom Blaguerre Noël”... “Le Noël de Dom Balaguère”.
Il fut interrompu dans ses réflexions par Nicolas Tartaron :
— Bah, on ira tous les trois à la messe alors tout de même ?
Autant dire que c’est cette question qui permit à Daudet d’écrire ce conte célèbre : “Les trois dindes à la messe, un don de Noël Balaguère”.

Épinac, le 16 juin 2021

1- Chemin de Damas du poète Pétrarque, faut-il le rappeler aux impétrants à l’ascension, même en dehors d’un jeudi.
2- On notera ici l’accent méridional, cependant, sous la pression d’associations de défense des valeurs républicaines nationales et portatives, l’auteur est obligé de ne pas continuer ainsi sous peine de diverses rétorsions à caractère physique définitives.
3- Le nom a été changé pour ne pas nuire à la famille.
4- Cette citation sera reprise plus tard par un scénariste de bande dessinée en mal d’inspiration. Comme quoi si la pente du Mont Ventoux est forte... le monde est petit.
5- Chef indien de la tribu Cheyenne en exil, George Léclerc, comme on l’appellera plus tard, deviendra cuisinier en chef à l’Hôtel Meurice en 1899, on lui doit la création de l’Éclair-banane en sauce, un dessert toujours à la carte, on vous le conseille.
6- C’est tout à fait exact ! La guerre de la rivière Rouge (Red river war en anglais) est une campagne militaire menée par l’US Army en 1874 et visant à repousser les tribus indiennes Comanche, Kiowa, Cheyenne du Sud et Arapaho du sud des Grandes Plaines, et les forcer à s’installer dans les réserves du Territoire indien.
7- Ne pas confondre avec Helmut.

Partager