Gazette n°238
lundi 6 septembre 2021
sponsorisée par tout est relatif
PIPIOU

“L’histoire de Pierre lapin” est un des ouvrages pour enfants qui fait partie des classiques. Ce sont des histoires d’animaux qui racontent des histoires... très humaines.
Un peu comme celle-ci, tirée d’un film :
Il était une fois un petit oisillon qui ne savait pas encore voler. On était en plein hiver et un soir... il tombe de son nid, et se retrouve sur le sentier.
Alors il se met à crier.
Pî ! Pî ! Pî !
Il se fend le gosier parce qu’il meurt de froid.
Puis, pour son bonheur, voilà qu’arrive une vache. Elle le voit, elle veut le réchauffer. Alors elle soulève sa queue, et “Plaf !” Elle pose une belle galette fumante, grosse comme ça.
Le petit oiseau, bien peinard et bien au chaud, sort sa petite tête et remet ça.
Pîpîou ! Pîpîou ! Pîpîou !
Plus fort qu’avant.
Mais un vieux renard arrive au triple galop. Il allonge une patte, extrait délicatement le petit oiseau de son tas de merde, essuie la crotte qui le recouvre. Et ensuite...
Il n’en fait qu’une bouchée.
Il y a une morale à cette histoire :
Ceux qui te foutent dans la merde, ne le font pas forcément pour ton malheur, et ceux qui t’en sortent ne le font pas toujours pour ton bonheur.

Épinac, le 6 septembre 2021

4- Fable extraite du film “Mon nom est Personne” (Tonino Valerii, 1973) avec Henry Fonda et Terence Hill. J’ai vu ce film avec mon père au cinéma lors de sa sortie, j’avais 10 ans... c’est toujours pour moi un moment d’émotion de me rappeler ce partage temporel avec mon paternel. NdA

Partager