Gazette n°390
vendredi 23 septembre 2022
sponsorisée par l’invention

“Une approche de l’autochrome” est un ouvrage sur une des inventions majeures dans le domaine de la photographie. Cette découverte de la couleur date du début XXe. C’est en tout cas ce qu’on nous apprend.
Mais si la photographie était bien plus ancienne ?

LA FAUTE AU GRAPHIE

14 mai 1610, rue de la Ferronnerie, il est 16h12 lorsque Jean-Amédée-Kévin de Loufiat-Savarin, est dans le carrosse du roi Henri IV. Il est là pour faire un portrait d’instagraphie[1] — en couleurs ! — du souverain.
Le dialogue ci-dessous est tiré du livre de Charles-Kévin Paxton : “Famous & secret meeting in fifteenth century all that all that and that sort of thing”[2], grand-père du célèbre historien Robert Paxton, francophile et amateur de pèche à la mouche.
— Alors, monsieur de Loufiat-Savarin, vous allez, avec cette boîte, prendre à l’instant un portrait de moi ?
— Certes majesté, j’ai beaucoup travaillé grâce à Régis de Vinci.
On notera que ce dernier, arrière-petit-fils de Léonard, selon Raoul-Kévin du Baley[3] n’a rien fait de spécial dans sa vie.[4]
— Ah ? Et qui est ce Régis ?
— Oh, il n’a rien fait de spécial dans sa vie vous savez, sauf de m’avoir aidé.
— À la conception de l’Instagraphie ?
— Non majesté, en me faisant par erreur un croche-pied.
— Certes, certes.
— Oui, ainsi en tombant j’ai vu défiler ma vie. Et je me suis dit comme ça que c’était dommage qu’on ne puisse garder des souvenirs de celle-ci.
— Certes, certes.
— Donc j’ai foutu Régis à la porte et je me suis mis au travail. Et voilà !
— Qu’y a-t-il d’écrit là, sur le côté ?
— Khrómintasgraphe, parce que ce sera une image en couleurs !
— En couleurs ? Fichtre !
— Bien, ne bougez plus, je vais prendre l’insta.
Le rideau du carrosse s’ouvrit soudain.
— Sic semper tyrannis ! crie l’homme.
CLIC
C’est à ce moment-là que Jean-Amédée-Kévin de Loufiat-Savarin prit le portrait, comme on peut le voir ci-dessous sur cette reproduction inédite, exceptionnelle et unique de l’instagraphie.
Plus tard, Jean-Amédée-Kévin s’est cru responsable de l’assassinat, il disait :
— C’est de la faute de l’instagraphie !
C’est ainsi, qu’au fil du temps la “faute de l’instagraphie” devint la “faute-au-graphie”. CQFD !

Épinac, le 23 septembre 2022

1- Du préfixe insta, “instant” et du grec graphie “écriture”.
2- La découverture éd., Montluçon 2005.
3- Arrière grand-père d’Henri Guillemin qui ne s’est jamais vanté de cette filiation si on en croit Kévin Guillemin qui souhaite garder l’anonymat.
4- “Vie et trépas de Régis de Vinci (1562-1636)” 512 pages. Bretzel éd., Strasbourg 1852.

Partager