Partager

I
Le livre

Dans le long dédale des vieilles allées des quais,
Sont groupées des choses rapportées de la mer,
Et la brume portée par les vents froids des terres.
L’endroit était sombre, la solitude le hantait :

Petits losanges vitrés noircis par les fumées,
Pourrissants, accumulés du sol au plafond,
Des livres empilés tels des arbres déformés :
Des piles éparses d’anciens savoirs à peu de fonds.

J’y entrai et de sous les toiles d’araignées,
Tirai un proche ouvrage, le prenant en main,
Et feuilletai ce vieux bouquin aux coins rognés.

Oh ! Qu’il contenait des secrets indicibles et malsains.
Puis, recherchant une âme qui vive en cette boutique,
J’entendis le rire blanc d’une voix maléfique.

II
Poursuite

J’avais le précieux livre serré sous ma veste,
Avec peine je le gardais blotti contre moi.
Retraversant la rade sans demander mon reste,
Je me tournais sans cesse, cachant mal mon effroi. [...]